La mise en œuvre du projet

Île-de-France Mobilités est le maître d’ouvrage du projet. Il pilote les études techniques de faisabilité. La Région Île-de-France, l’État et Île-de-France Mobilitéssont les financeurs des études du DOCP et de la concertation.

Pour les études plus détaillées, dites de schéma de principe, le financement est élargi à la ville de Fontenay-sous-Bois, le Département du Val-de-Marne et la Société du Grand Paris (SGP).

Les études du projet sont menées en étroite collaboration avec :

  • Les collectivités : La Ville de Fontenay-sous-Bois, le Département du Val de Marne et l’Établissement Public Territorial Paris Est Marne Bois;
  • Les opérateurs et maitres d’ouvrage des transports existants et à venir : la SNCF, la RATP et la SGP.

La collaboration de nombreux partenaires du territoire, tous engagés à améliorer les possibilités de transports des habitants, constitue un facteur clé pour le réaménagement de la gare et pour la coordination avec les projets à proximité de Val de Fontenay.

En phase travaux, les maitres d’ouvrages seront les opérateurs de transport sur les périmètres dont ils ont la responsabilité (RATP, SNCF, SGP). Pour les abords de la gare, les porteurs des aménagements restent encore à définir.

Île-de-France Mobilités imagine, organise et finance les transports publics pour tous les Franciliens.
Au cœur du réseau de transports d’Île-De-France, Île-de-France Mobilités fédère tous les acteurs (voyageurs, élus, constructeurs, transporteurs, gestionnaires d’infrastructures), investit et innove pour améliorer le service rendu aux voyageurs. Il décide et pilote les projets de développement et de modernisation de tous les transports. Des premières phases de concertation, jusqu’à la mise en service.

L’État investit, en Île-de-France, dans les projets de modernisation et de développement du réseau existant. Dans le cadre du Nouveau Grand Paris annoncé par le Premier ministre le 6 mars 2013, ces projets s’articulent de manière cohérente avec la réalisation des lignes de métro automatique en rocade du Grand Paris Express, afin notamment de répondre aux besoins des Franciliens en matière de transports. L’amélioration du réseau de transport du quotidien, en particulier les lignes de métro et de RER ainsi que les futures gares de correspondances, constitue une priorité forte de l’État.  L’État participe financièrement aux études de réaménagement de la gare de Val de Fontenay.

La Région Île-de-France est le premier financeur du développement des transports en Île-de-France. Elle contribue à la création ou au prolongement de nombreuses lignes de métro, à la modernisation des lignes RER et à l’aménagement des gares d’Île-de-France.  Sa priorité : améliorer la qualité de vie des Franciliens en développant les transports de banlieue à banlieue. Elle participe aujourd’hui au financement des études du réaménagement de la gare de Val de Fontenay.

Apaiser le trafic automobile, favoriser les transports collectifs et les circulations douces, garantir une meilleure desserte du territoire et réduire les temps de parcours au sein du département, tels sont les principaux objectifs du Conseil Départemental en matière de déplacements. Pour y parvenir, le Département soutient de nombreux projets sur le territoire du Val-de-Marne aux côtés des différents partenaires.

Mobilisée pour le développement des transports en commun sur son territoire et particulier pour favoriser l’accès aux gares structurantes du Nouveau Grand Paris, la Ville de Fontenay-sous-Bois participe à la réflexion sur l’intermodalité autour de la gare de Val de Fontenay.

Acteur historique du réseau de transport francilien, SNCF exploite les 5 lignes RER d’Île-de-France (dont le RER E qui dessert la gare de Val-de-Fontenay), dont 2 conjointement avec la RATP ainsi que les 9 lignes Transilien. Cela  représente près de 3,2 millions de franciliens transportés chaque jour. En outre SNCF maintient, développe, modernise les gares et le réseau ferroviaire. Elle commercialise les espaces en gare ainsi que l’accès au réseau ferré pour l’ensemble des entreprises de transport de voyageurs et de marchandises. De par ses missions, c’est aussi un acteur majeur de la mobilité durable, qui contribue à la sécurité, à la qualité, à la régularité et au confort du service ferroviaire français

Établissement public de l’État créé en 2010, la Société du Grand Paris est chargée de la réalisation du Grand Paris Express. Elle assure la construction des infrastructures qui composent le réseau et l’acquisition des matériels roulants qui le parcourront. Avec 200 kilomètres de réseau, le Grand Paris Express prévoit la création de quatre nouvelles lignes autour de Paris, le prolongement de deux lignes existantes (les lignes 11 et 14), la construction de 68 gares et l’aménagement de nouveaux quartiers autour de ces futurs pôles urbains.

La RATP démontre chaque jour sa capacité à exploiter, développer, moderniser et maintenir un des réseaux multimodaux les plus performants (bus, métro, RER, tramway), avec plus de 3 milliards de voyages par an.
Elle investit et innove pour améliorer le service rendu aux voyageurs. La RATP est l’exploitant du métro et d’une partie du RER, propriétaire et gestionnaire de leurs infrastructures.

Le calendrier de mise en œuvre du projet d’ensemble devra être cohérent avec les horizons de mise en service des projets de transport et le calendrier de livraison des projets urbains notamment à moyen terme avec l’arrivée du Tram 1 et à plus long terme (horizon 2030) avec l’arrivée du Métro 15 du Grand Paris Express et du Métro 1, ainsi que le développement d’un projet urbain sur le secteur du Péripôle.  À cet effet, le projet a été conçu pour être phasé.

À ce stade des études, le coût du projet est estimé entre 213 M€ et 240M€ (+ ou – 20% ; conditions économiques janvier 2016) selon les scenarios.

La partie intermodalité coûte 23 M€ quel que soit le scenario.

La partie ferroviaire coûte environ :

  • 190 M€ pour des franchissements aériens;
  • 217 M€ pour des franchissements souterrains.

Les études de faisabilité sont financées par la Région Île-de-France, l’État et Île-e-France Mobilités pour un montant de 750 000 €.

Le projet de réaménagement de la gare de Val de Fontenay se décline en actions de différente nature :

  • la désaturation de la gare existante ;
  • la mise en accessibilité de la ligne E et la correspondance entre la ligne E et la ligne A ;
  • l’interconnexion avec les projets de ligne de Métro 15 (porté par la Société du Grand Paris) et Métro 1 (porté par une co-maîtrise d’ouvrage STIF et RATP) ;
  • l’accompagnement de l’arrivée de projets structurants en surface (Tram 1).

À ce titre, le projet est éligible à plusieurs lignes de financement :

  • les financements prévus au Contrat Plan État-Région pour l’amélioration et la modernisation des Train-RER et pour les pôles multimodaux identifiés au Plan de Déplacement Urbain de la région Île-de-France ;
  • les financements du Schéma Directeur d’Accessibilité (SDA) ;
  • les financements prévus au titre des interconnexions Grand-Paris dans le CPER 2015-2020 ;
  • les financements de droit commun du STIF ;
  • les financements mobilisés par les collectivités territoriales dans le cadre de leurs compétences d’aménagement et de voirie.
Retour haut de page
Val de Fontenay - Grand Paris des Gares

Val de Fontenay – Grand Paris des Gares